Au cours de l’offensive du régime de la république islamique d’Iran pour « l’épuration » du Kurdistan, 108 Pasdars ont été tués et des centaines d’autres ont été blessés

 

Depuis trois jours, le régime de la république islamique a commencé une offensive militaire de grande envergure contre le Kurdistan irakien. Au cours de cette offensive, le régime a subi de grandes pertes. Suite aux informations reçues, au cours de 24H, 108 Pasdars ont été tués par les combattants du Parti Pour La Vie Libre Au Kurdistan « PJAK » et quelques centaines d’autres ont été blessés. En plus, 40 Pasdars qui ne voulaient pas exécuter les ordres de leurs supérieurs hiérarchiques se sont rendus aux combattants de PJAK.

À ce jour, 7 combattants de PJAK ont tombé martyre lors des combats et 4 autres ont été blessés. L’offensive des gardiens de la révolution islamique d’Iran (les Pasdars) contre le Kurdistan irakien est menée à partir de 3 positions stratégiques du Kurdistan iranien. Le régime iranien envisage de mettre les régions ainsi libérées à la disposition du groupe terroriste Ansar Al Islam afin de « sécuriser » la région.

Hier (lundi 18.07.2011), dans la ville kurde iranien de Sardasht (située au nord-ouest du pays), les responsables locaux du régime ont occupé tous les bâtiments publics (les écoles, les hôpitaux, les cinémas, et les centres sportifs) sous prétexte de placer les blessés. D’après la population, pendant l’évacuation de ces bâtiments, les Pasdars leur ont confié que 7 membres importants des gardiens de la révolution ont perdu la vie au cours des combats contre les combattants de PJAK. Et ils sont en train de transférer leur corps à Sardasht. Hier matin, pendant l’évacuation des bâtiments publics, de temps à autre, les Pasdars tiraient dans tous les sens. Ainsi, un ouvrier qui était en train de traverser la rue a été touché par ces tirs et il a perdu la vie sous le coup.

Suite aux informations reçues, 15 Pasdars ont été tués au cours d’une embuscade des combattants de PJAK dans la région d’Oshnaviyeh (dans le nord-ouest d’Iran). Parmi les tués, se trouvent quelques officiers Pasdars. À l’heure actuelle, l’offensive du régime contre les forces combattantes de PJAK continue et dans quelques régions du Kurdistan iranien, il y a eu des accrochages entre la population et les Pasdars criminels.


A.C.P- Postfach 12 02 06-60115 Frankfurt am Main-Germany-Fax: 00-49-221-170 490 21