Vive le 1er mai, journée de la solidarité internationale des ouvriers

Le 1er mai est l’anniversaire du soulèvement historique des ouvriers américains. Le jour où une nouvelle page s’est ouvert pour le mouvement ouvrier dans le monde. Il y a 126 ans, le 1er mai 1886, en se soulevant, les ouvriers américains ont revendiqué 8h de travail par jour au lieu de 14h. Ainsi en vainquant les forces de la répression, ils ont pu imposer leur volonté de classe au système capitaliste. Depuis ce jour-là, dans le monde entier, malgré toutes les restrictions imposées par le monde capitaliste, les ouvriers arrêtent le travail et en organisant des manifestations, ils montrent leur volonté inébranlable pour la destruction du système capitaliste. Un système criminel et inhumain.

            Malgré les grandes victoires des ouvriers dans le monde et l’obtention des acquis importants, les ouvriers iraniens vivent toujours dans des conditions catastrophiques.

            Depuis son arrivée au pouvoir, le régime dictatorial – religieux de la république islamique d’Iran a privé les ouvriers des droits politiques, sociaux et syndicaux et elle leur a imposé le code de travail le plus réactionnaire possible. Bien qu’il y a 90 ans, pour la première fois, les ouvriers iraniens aient célébré la fête du 1er mai et ce jour était le point de départ pour le mouvement ouvrier et syndical iranien, aujourd’hui, le régime dictatorial au pouvoir en Iran a annulé la célébration de ce jour historique par les ouvriers. Mais malgré la dictature et la répression permanentes du mouvement ouvrier, ce mouvement lutte héroïquement contre le régime de la RI et célèbre le jour de 1er mai. Actuellement quelques dirigeants du mouvement syndical sont emprisonnés et quelques centaines activistes ouvrières ont été exécutées. Depuis des années, afin d’empêcher les activités politiques et syndicales dans les milieux ouvriers, le régime de la RII essaye en vain d’expulser des usines les ouvriers actifs dans les mouvements politiques et syndicaux en les remplaçants par ses agents Hezbollah.

Ouvriers Combattants

            Il est évident que le régime de la RII défend les intérêts des couches commerçants et bureaucrates. Le pouvoir de ce régime est fondé sur la répression et l’exploitation. Ce régime défend les intérêts de la grande bourgeoisie iranienne. Et toutes ses prétentions et ses slogans « anti-impérialiste » ne sont que des bla-bla. Le régime de la RII considère comme une victoire à elle l’échec total de l’invasion de l’impérialisme américaine en Irak et en Afghanistan. Bien qu’au cours de 8 ans de guerre contre l’Irak, ce régime n’ait gagné aucun bataille.

            Sur la scène intérieure, toute la population iranienne déteste ce régime, et les contradictions entre les principales fractions composantes de ce régime ont atteint le maximum. Dans la situation actuelle, ce régime reste au pouvoir grâce à ses ententes secrètes avec l’occident, la Chine et la Russie. Aujourd’hui, les impérialistes occidentaux ne souhaitent pas le renversement de ce régime, car ils craignent perdre le marché avantageux de l’Iran face aux Russes et les Chinois. La Chine et la Russie soutiennent le régime de la RII afin de conserver de mieux en mieux leurs intérêts économiques. Il est évident, le jour où les grands pays industrialisés arrêteront leurs soutiens au régime de la RII, la chute certaine de ce régime sera accélérée.

            La grande expérience des luttes ouvrières sous le régime du Chah nous démontre qu’aucun pouvoir dictatorial ne peut résister face au soulèvement populaire. Aujourd’hui, face à la crise profonde, il faut se rappeler les leçons de l’insurrection 1979 contre le régime du Chah. À présent, la seule solution pour mettre un terme à la dictature et à la pauvreté, est la solidarité entre différentes couches sociales pour une lutte commune contre le régime de la RII. Le régime de la RII est condamné à la chute et la détermination de la classe ouvrière dans la lutte contre ce régime est la clé de la victoire.

Vive la solidarité internationale des ouvriers

Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran

1er mai 2012


A.C.P- Postfach 12 02 06-60115 Frankfurt am Main-Germany-Fax: 00-49-221-170 490 21