À propos de la présentation d’une plainte pour crimes contre le régime de la république islamique d’Iran auprès du conseil de Sécurité de l’ONU


Pour la première fois depuis l’instauration du régime de la RII, le conseil de Sécurité de l’ONU a reçu une plainte contre les crimes de ce régime. Bien que le plaignant soit le régime d’Israël (le régime qui viole les Droits de l’Homme et qui occupe les territoires palestiniens), l’examen de cette plainte par le plus haut organe international revêt d’une importance considérable. La position de l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran (OGFPI) à propos d’Israël était toujours claire. Nous avons toujours soutenu le mouvement de la résistance palestinienne et nous avons toujours condamné Israël. Mais comme aujourd’hui, l’étude des crimes du régime de la RII par le conseil de Sécurité est en question, nous considérons que cette initiative est une action positive et nous l’approuvons.

Depuis l’arrivée au pouvoir du régime réactionnaire de la RI, l’OGFPI a joué un rôle efficace dans la dénonciation des crimes de ce régime. Ces derniers temps, nous avons parlé à plusieurs reprises de la nécessité de résister face aux pressions et de l’atmosphère d’intimidation des organes de la répression à l’encontre des jeunes et de toute la population.

Aujourd’hui, suite à la plainte d’Israël à l’encontre du régime de la RII, nous déclarons :

Comme le régime de la RII ne respecte pas les règles internationales, comme il a été condamné plus de 50 fois par la commission des Droits de l’Homme de l’ONU pour la violation des Droits de l’Homme et comme ce régime ne reconnaît aucune déclaration internationale sur les Droits de l’Homme, pour examiner et prouver la culpabilité de ce régime, il faut que ses représentants soient expulsés de l’ONU. Nous sommes prêts à mettre à la disposition des institutions internationales chargées d’examiner les crimes de ce régime tous les documents sur 28 ans de sauvageries et de crimes de la RI. Nous pouvons même présenter à ces institutions non seulement des victimes des violations des Droits de l’Homme du régime et leurs familles, mais également les planificateurs, les organisateurs et les exécuteurs des tortures, des exécutions et des assassinats des révolutionnaires et des combattants de la liberté.

Dans les circonstances actuelles, où il est fort possible que cette plainte à l’encontre des réactionnaires au pouvoir en Iran aboutisse, les forces politiques révolutionnaires et combattantes doivent faire tout leur possible pour rassembler le maximum de documents pour compléter le dossier sur la violation des Droits de l’Homme par les criminels au pouvoir en Iran.


Le Comité Central de l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran
24 juin 2007

Organisation of Iranian People's Fedaii Guerillas

A.C.P
Postfach 12 02 06
60115 Frankfurt am Main
Germany

Fax:
00-49-221-170 490 21
E-Mail: organisation@iranian-fedaii.de
Web Site: http://www.iranian-fedaii.de