À propos de la mascarade des élections présidentielles en Iran

De nouveau, les médias du régime de la République islamique d’Iran (RII) sont en action afin de réaliser un scénario intitulé : les élections présidentielles. Toute l’activité et tous les blablas du régime autour du 9ème tour des élections présidentielles n’sont que des efforts pour la sauvegarde du régime. Cette élection est organisée en violation complète des principes démocratiques. Elle est réalisée en l’absence totale de la participation populaire. D’avance, la population iranienne est privée du droit de présenter ses candidats. Pour le 9ème tour des élections présidentielles iraniennes seuls les candidats du Guide suprême, du Conseil des gardiens de la Constitution (équivalant du Conseil constitutionnel – ndt) et leurs associés au pouvoir sont présentés.

Toutes les personnes dont la candidature a été approuvée par le Conseil des gardiens de la constitution font partie des dirigeants et des éléments connus de la répression du régime. Dans l’actuelle mascarade des élections présidentielles, les « réformateurs » sont actifs. Depuis longtemps, cette fraction a perdu toutes ses positions au profit de la fraction adverse. Et aujourd’hui, avec le feu vert du régime et dans le but de soutenir les piliers du régime, elle est présente dans la campagne démagogique des élections présidentielles.

Dans le scénario rédigé pour l’actuelle élection, le rôle de la population et leur vote sont complètement ignorés. À vrai dire, la question de la prochaine présidera iranienne est déjà décidée au sein des différentes factions du régime. Et actuellement l’équipe d’Ali Khamenei (le guide suprême – ndt), le bureau de Rafsandjani (ex-Président de la république, ex-Président du Parlement, actuel Président du Conseil de discernement – ndt) et le Conseil des gardiens de la Constitution ont pour mission de mettre en scène cette mascarade.

Malgré l’utilisation de toutes sortes de complots publicitaires (comme les campagnes réalisées en Occident) afin influencer et d’anesthésier la jeunesse, la population résiste d’une façon sans précédent devant ces démagogies. Cette année, les grèves ouvrières incessantes et croissantes ainsi que les mouvements de protestation populaire ont merveilleusement prouvé la répugnance et le mécontentement de la population à l’égard du régime de la RII. La semaine dernière, le soulèvement des femmes combattantes et le rassemblement des partisans de la liberté devant l’université de Téhéran a de nouveau prouvé que toutes les couches sociales ont tourné le dos à ce régime et qu’elles revendiquent un changement fondamental dans le pays.

Dans les circonstances actuelles, afin de faire face à cette élection illégale et illégitime, l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran (O.G.F.P.I.) invite la population iranienne au boycotte de cette mascarade. Ainsi, nous demandons à la population de ne pas se rendre aux urnes le vendredi 17 juin 2005.

La coordination des actions de protestation populaire et le boycott des élections présidentielles peuvent renforcer le rapprochement et l’unité d’action des différents groupes sociaux qui sont déterminants dans la lutte pour le renversement du régime de la RII et pour l’instauration de la démocratie en Iran.

À bas le régime de la république islamique d’Iran

Vive le socialisme

Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran
2005-06-16

Organisation of Iranian People's Fedaii Guerillas

A.C.P
Postfach 12 02 06
60115 Frankfurt am Main
Germany

Fax:
00-49-221-170 490 21
E-Mail: organisation@iranian-fedaii.de
Web Site: http://www.iranian-fedaii.de