Georges Habache, symbole de la résistance palestinienne vient de décéder

Le camarade Georges Habache, symbole de la résistance et de la persévérance palestinienne est décédé le samedi 26 janvier 2008, à l’âge de 82 ans, à Amman.

Depuis quelques dizaines d’années, Georges Habache souffrait de problèmes cardiaques. Et c’est pour cette raison que, depuis quelques années, il avait moins de responsabilités au sein du mouvement de la résistance palestinienne. Le décès de Georges Habache est une grande perte pour la cause palestinienne et c’est pour cela que l’autorité palestinienne a annoncé un deuil officiel de 3 jours.

En 1967, Georges Habache a fondé le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) en Syrie. Cette organisation marxiste-léniniste, avec l’Organisation de Fatah et le Front Démocratique pour la Libération de Palestine (FDLP) a fondé l’Organisation pour la Libération de la Palestine (OLP). Comptant parmi les dirigeants radicaux du peuple palestinien, Georges Habache n’a jamais accepté de reconnaître l’état d’Israël. Durant toute sa vie, il n’a jamais respecté les accords d’Oslo, de Madrid ou autres. Il considérait ces accords comme une sorte de capitulation. Georges Habache était un ennemi juré de la Jordanie, le pays où le FPLP fut l’auteur des premiers détournements d’avions dans le monde et le pays où la guerre sanglante de Septembre 1970 (Septembre Noir) a été imposée au mouvement de la résistance palestinienne.

En tant que secrétaire général du FPLP, Georges Habache a toujours encouragé l’union des forces palestiniennes et en 1974, il était l’initiateur et l’organisateur du « Front de Refus » face aux pays arabes qui étaient favorables à un compromis avec Israël. Depuis des décennies, le régime d’Israël était à la recherche d’une opération pour l’élimination de Georges Habache. Au mois de février 1992, quand pour des raisons de santé (problèmes cardiaques), Georges Habache est arrivé à Paris pour être hospitalisé à l’hôpital de la Croix-Rouge, le régime d’Israël a lancé une grande campagne mensongère en le présentant comme « terroriste » et a exigé du gouvernement français son extradition. Suite à cette campagne, les autorités françaises ont mis Georges Habache sous surveillance, mais à cause d’une campagne de la solidarité internationale et de la protestation mondiale, Georges Habache a quitté Paris sans être soigné.

Sans aucun doute, l’absence de Georges Habache est une grande perte pour le mouvement de la résistance palestinienne, mais il est certain que ses camarades de lutte suivront sa voie et sa pensée.


Vive le mémoire de Georges Habache

Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran
27 janvier 2008


A.C.P- Postfach 12 02 06-60115 Frankfurt am Main-Germany-Fax: 00-49-221-170 490 21