Le régime de la république islamique d’Iran a-t-il vraiment abandonné son projet de fabriquer la bombe atomique ?


Ces derniers temps, les services des renseignements américains ont rendu public un rapport concernant l’abandon par le régime de la RII de son projet de fabrication de la bombe atomique. Ce rapport prétend que l’Iran a suspendu son projet depuis 2003.

Par le présent tract, nous informons le public que nous, l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran (OGFPI), disposons des informations irréfutables qui prouvent que le régime de la RII n’a pas suspendu son projet de fabrication de la bombe atomique. Et, comme dans le passé, plusieurs compagnies et des éléments liés aux gardiens de la révolution sont en train d’acheter des équipements militaires pour le projet de fabrication de la bombe atomique. Nos informations montrent qu’afin de réaliser ce projet, plusieurs éléments et compagnies liés au régime sont installés dans trois pays européens et deux pays arabes, et qu’ils sont très actifs sur les marchés noirs des pays européens, des pays d’Europe de l’Est et des Etats-Unis.

Nous sommes prêts à mettre les renseignements nécessaires concernant les sociétés liées aux gardiens de la révolution, les agents responsables de l’achat des équipements pour la fabrication de la bombe atomique ainsi que les lieux de rencontre et de fréquentation des agents du régime à la disposition de l’ONU ou des institutions indépendantes et neutres formées pour étudier la question.

Il paraît que le récent rapport des services des renseignements américains est préparé surtout sur la base des contradictions et des différends politiques internes américains et la concurrence au sein des partis politiques au pouvoir. Sinon, il est difficile de croire que les services des renseignements américains ne soient pas au courant des activités des agents du régime de la RII en Europe, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Compte tenu du fait que seize services des renseignements américains n’ont pas pu pendant quinze ans préparer un rapport réel et complet sur la situation atomique iranienne, il peut être envisagé que les éléments infiltrés du régime iranien ou des agents doubles ont pu tromper les services des renseignements américains et ils ont exercé leur influence sur la préparation de ce rapport.

Nous considérons que la majorité des services des renseignements des pays européens disposent des informations suffisantes sur les activités des agents du régime de la RII à l’étranger. Le silence et la politique de soutien des pays européens, de la Chine et de la Russie à l’égard du régime au pouvoir en Iran est fondé sur leurs intérêts dans l’avantageux marché iranien. Aujourd’hui, ces pays bénéficient amplement de ce marché.


Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran – Comité Central
6 Décembre 2007


A.C.P- Postfach 12 02 06-60115 Frankfurt am Main-Germany-Fax: 00-49-221-170 490 21