La défaite du mouvement de la résistance palestinienne face au camp
réactionnaire de la région


Pendant des décennies, le mouvement révolutionnaire palestinien était le guide pour la plupart des révolutionnaires du Moyen-Orient. Au cours des élections législatives du 25 janvier 06, ce mouvement a subi une défaite face à l’organisation fondamentaliste islamique – Hamas (mouvement de la résistance islamique).

Depuis la création de l’Organisation pour la Libération de la Palestine en 1965 sous la direction de Yasser Arafat jusqu’à nos jours, ce mouvement a connu beaucoup de hauts et de bas. Il est important pour les forces révolutionnaires et démocrates d’étudier les raisons de la défaite de ce mouvement à ces élections pour en tirer les leçons adéquates. Il est certain que la politique conciliatrice du mouvement de libération palestinienne et de sa direction ainsi que les différends et les écarts entre les différentes générations de combattants ont affaibli ce mouvement. Mais il ne faut pas oublier la politique hostile des pays impérialistes à l’égard de ce mouvement et surtout après la déclaration d’autonomie pour la Cisjordanie et la bande de Gaza.

Suite aux « accords de paix d’Oslo » et l’insistance de Yasser Arafat à créer un état palestinien avec Jérusalem comme capitale, le mouvement révolutionnaire palestinien et Arafat ont subi des attaques haineuses et hostiles de la part des médias occidentaux. Et quand Arafat n’a pas donné son aval au partage du Jérusalem, tout d’un coup la politique de l’occident à son égard a changé. La personne qui était considérée par les médias comme l’homme de la paix et qui a même reçu le prix Nobel de la Paix a été accusée de « vol » et de « corruption ». Cette politique hostile à l’égard d’Arafat a été soutenue surtout après les événements du 11 septembre, quand les Etats-Unis cherchaient d’enterrer l’idéal palestinien sous prétexte « de la lutte contre le terrorisme ». Le 11 septembre fut l’occasion pour les médias du monde capitaliste d’accentuer de plus en plus leurs campagnes hostiles contre Arafat en le présentant comme une personne « illogique » et « corrompue ». Le Fonds Monétaire International aussi a participé à cette campagne hostile au mouvement de libération palestinienne en se rangeant auprès de l’Etat d’Israël et les Etats-Unis. Et dans un communiqué, il a déclaré que l’autorité palestinienne avait détourné 800 millions d’$. N’oublions pas que, d’après les chiffres déjà publiés en 1980, l’OLP possédait environ 5 milliards de $ avant qu’elle quitte le Liban. À l’époque, personne ne parlait de la corruption ou de l’enrichissement personnel d’Arafat

Dès sa création, le Hamas a bénéficié du soutien du régime sioniste d’Israël afin de contrebalancer le mouvement de résistance palestinienne. Bien que jusqu’à ces derniers temps, les comptes bancaires de cette organisation se trouvent aux Etats-Unis et sous les yeux attentifs des services des renseignements américains, personne n’a entendu parler d’irrégularités ou de la « corruption » au sein de cette organisation fondamentaliste avec son budget équivalant des centaines de millions de $. Jamais les organes de propagande occidentale n’ont traité de la provenance du budget ni des activités des hommes d’affaires du Hamas à l’intérieur et l’extérieur de la Palestine.

Ces dix dernières années, de façon permanente, les médias occidentaux traitent les organisations et les manifestants partisans du mouvement révolutionnaire palestinien comme des inconscients, tandis que leurs chefs en compagnie de la maffia et des criminels sociaux sont en train de les piller !!! Mais ces médias ont complètement oublié de traiter même une fois le budget inimaginable des hôpitaux super équipés du Hamas avec des milliers de bourses d’études accordées à ses militants. Ni du budget de la campagne électorale équivalent à des dizaines de millions de $ pour équiper tous ses partisans d’écharpes vertes, de casquettes vertes, de drapeaux verts etc, que le monde entier a pu voir sur les écrans.

Ces dernières années, dans certains cas bien précis, les organes de propagande occidentaux ont parlé du soutien financier du régime de la république islamique d’Iran aux fondamentalistes du Hamas. Bien que chaque année, le régime de la RII envoie au Hamas des centaines de millions de $ en espèces et en équipements militaires, ces aides et ces paiements occultes ne sont pas considérés par les occidentaux comme des irrégularités financières. Ces règlements ne figurent même pas dans le budget ou dans la comptabilité du régime iranien. Pourquoi les hommes d’affaires terroristes du Hamas, qui sont nombreux en Iran et grâce à la proche collaboration avec le terroriste libanais Anis Naghache possèdent plusieurs gratte-ciels à Téhéran, ne sont-ils pas accusés de « corruption », ni d’« irrégularités financières » ? Les services des renseignements des pays occidentaux ne sont-ils pas au courant de la présence de ces hommes d’affaires en Iran ?

Ces dernières années, toutes les élections qui ont eu lieu en présence des « inspecteurs internationaux » ont bénéficié aussi de la présence de Jimmy Carter (l’ex-président des Etats-Unis). Le résultat de toutes ces élections ont été conformes aux intérêts des Américains et aux organisateurs de ces sortes « d’élections démocratiques ». D’El Salvador au Liban et à l’Ukraine, tout le monde était témoin de la victoire des partisans des « droits de l’homme ». Et de façon très étonnante, malgré la présence de Monsieur Carter et des milliers agents israéliens, un « ennemi aussi dur » que le Hamas a pu gagner les élections. Peut-être que le manque de persévérance de Mahmoud Abbas pour le désarmement du Hamas est à l’origine de la victoire de cette organisation fondamentaliste. Ainsi, dans l’immédiat, le programme du régime de la RII pourrait se mettre en œuvre en Palestine, et susciter ainsi une guerre civile pour satisfaire les dénonciateurs des « irrégularités financières » et de la « corruption » au sein de l’OLP et de la personne d’Arafat.

Depuis de longues années, l’impérialisme américain et le régime sioniste d’Israël mènent une politique aventuriste face aux problèmes politiques sociaux dans le monde. En Palestine, cette politique a renforcé la position du Hamas. Malgré le verdict du Tribunal International de La Haye, Ariel Sharon (Premier ministre d’Israël) a déclaré qu’il continuera sa politique de « gettoïsation » des Territoires Occupés en construisant le mur et qu’il ignore les « accords de paix d’Oslo ». Il a ainsi enterré les lueurs d’espoirs pour la paix pour la partie d’adverse. C’est dans ces circonstances que l’OLP a perdu une partie de son autorité et c’est ainsi que ses partisans se sont rapprochés du Hamas. Cette politique aventuriste est suivie depuis 3 ans en Irak. Des dizaines de milliers de militaires américains sont tués, blessés ou devenus handicapés afin que le pouvoir de Sadam Hussein soit transféré au régime de la RII et ses partisans chiites en Irak ! En apparence, le régime américain est opposé au régime de la RII. Mais en pratique, il prépare le terrain et il offre les moyens nécessaires pour l’arrivée au pouvoir des chiites partisans et préparés par le régime iranien. Quotidiennement, le régime iranien continue ses propagandes « anti-américains ». Mais ce régime « anti-américain », en tant qu’un des amis cachés de l’Amérique a préparé le terrain pour l’agression des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak. Dans ces deux agressions, le régime islamique d’Iran a ouvert l’espace aérien du pays à l’aviation américaine ! En apparence, le régime américain a imposé un embargo économique contre le régime de la RII. Mais en réalité, le droit de vente des produits pétroliers iraniens à la Chine et à des dizaines d’autres acheteurs est sous le contrôle des Américains et de leurs compagnies pétrolières. Dans le domaine des contrats pétroliers avec l’Iran, les Américains ont conservé leurs parts de gâteau. Actuellement, les intérêts pétroliers américains en Iran sont garantis par les compagnies pétrolières françaises, yougoslaves, britanniques etc. Le problème des Etats-Unis en Iran est similaire aux problèmes que ce pays avait avec l’Irak. Leur part de gâteau n’est pas suffisante. C’est pour cette raison qu’ils exigent des Iraniens de mettre fin aux opérations de vente des produits pétroliers équivalents à 26 milliards avec l’Europe. Car, traditionnellement d’après les Américains, le marché iranien fait partie de leur réserve naturelle et pour cette raison, ils préfèrent que la question économique iranienne soit gérée comme à l’époque de la dictature du Chah.

Dans ces circonstances, il est tout à fait clair que tant que les Etats-Unis ferait des compromis avec les régimes dictatoriaux comme la RII et tant qu’ils protégeront la suprématie du régime clérical iranien au sein des chiites, ce régime soutiendra tous les fondamentalistes. La victoire du Hamas dans les élections législatives palestiniennes face au mouvement révolutionnaire de ce pays a eu lieu grâce aux complots secrets du régime de la RII, aux soutiens indirects des pays impérialistes et d’autres pays réactionnaires de la région.


Vive le Mouvement de la Résistance Palestinienne

Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran
28 Janvier 2006

Organisation of Iranian People's Fedaii Guerillas

A.C.P
Postfach 12 02 06
60115 Frankfurt am Main
Germany

Fax:
00-49-221-170 490 21
E-Mail: organisation@iranian-fedaii.de
Web Site: http://www.iranian-fedaii.de