L’aventurisme militaire du régime de la république islamique d’Iran et les besoins économiques de l’occident

Depuis longtemps, à cause des pressions des multinationales capitalistes, les pays impérialistes concluent des compromis politico-économiques avec le régime réactionnaire iranien. Au cœur de ces compromis se trouve l’avantageux marché iranien. Depuis la création de la RII, fermant les yeux sur les crimes de ce régime, les pays occidentaux ont toujours cherché à satisfaire leurs intérêts économiques. Ainsi, le développement des relations politico-économiques bilatérales a toujours été accompagnés par des accords, ouverts ou cachés, au détriment des intérêts de la population iranienne et au service des intérêts des pays capitalistes. Malgré toute la propagande des pays occidentaux sur la défense « des Droits de l’Homme », en ce qui concerne les violations des Droits de l’Homme en Iran, ils n’adoptent aucune décision ou réaction efficace et adéquate. Bien que des centaines de milliers de réfugiés politiques vivent dans les pays européens, bien que les institutions des Droits de l’Homme en Europe et aux Etats-Unis disposent des témoignages des milliers des réfugiés politiques iraniens, et bien que plusieurs d’handicapés par les tortures du régime iranien vivent toujours dans ces pays, jusqu’à aujourd’hui, les pays occidentaux n’ont jamais adopté de politique efficace face aux violations des Droits de l’Homme de la population iranienne par les réactionnaires islamiques.

Ces derniers temps, la campagne lancée à propos de l’arrestation et de la façon dont ont été menés les interrogatoires des 15 marins britanniques montre de plus en plus la politique de deux poids deux mesures des pays occidentaux face à la question de la défense des « Droits de l’Homme ». Ces pays et leurs media qui se sont mis à faire autant de tapage à cause de l’arrestation de ces 15 marins britanniques sont par contre muets depuis des années sur tous les crimes perpétrés dans les prisons de la RII à l’égard des combattants et opposants actifs iraniens. En Europe et aux Etats-Unis, les media n’ont pas arrêté de répéter qu’au cours des interrogatoires, les mains des marins étaient attachées par derrière ou qu’ils avaient le dos au mur. Sans aucun doute, personne ne peut approuver le comportement du régime de la RII avec les marins britanniques. Mais si nous devons aborder la question des Droits de l’Homme, alors il y a beaucoup de chose à dire qui ne sont pas inconnues des pays européens et des Etats-Unis.

Ces dernières années, à plusieurs reprises, les forces de l’opposition iranienne ont publié des documents incontestables (comme des photos, des films) et ont présenté des témoins qui prouvent que le régime de la RII a massacré des combattants de la liberté sous la torture et les a ensuite enterrés dans les fosses communes. Dans ces documents photos, on peut constater que même une partie des corps des enterrés émerge à l’extérieur. Tous ces documents ont été mis à la disposition des institutions internationales. Mais quelle a été la réaction des institutions des Droits de l’Homme et des pays européens et des Etats-Unis d’Amérique ? Il faut dire que la politique des pays occidentaux face à la question des Droits de l’Homme est étroitement liée à leurs intérêts économiques avec le régime de la RII. Ces pays se souviennent des Droits de l’Homme quand un pêcheur français ou quelques marins britanniques sont maltraités.

Il est évident que tant que les pays européens et les Etats-Unis continuent leurs relations secrètes avec le régime de la RII, tant que la Russie - en tant que membre permanant du conseil de sécurité de l’ONU – signe d’une part la résolution prévoyant des sanctions contre le régime iranien et d’autre part invite une équipe des criminels du régime sous la direction de Mohammad Bagher Zolghadar, le régime de la RI continuera ses projets ambitieux et ses aventurismes militaires. Le régime iranien a besoin de ces tensions, car sa survie est liée à la poursuite de sa politique répressive sur la scène intérieure et la création des tensions sur la scène internationale.

Depuis quelque temps, l’impérialisme américain a mis la politique de l’attaque militaire contre l’Iran à l’ordre du jour. Il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui, l’impérialisme américain a également besoin des tensions internationales. Sans aucun doute, si une telle attaque a lieu, la population iranienne et les peuples de la région paieront le prix lourd de cette politique guerrière. Malgré la haine profonde des travailleurs et des couches laborieuses iraniennes à l’égard du régime de la RII, toute agression militaire ira à l’encontre des intérêts de la population. Il est dans l’intérêt de la population iranienne que les pays européens et les Etats-Unis mettent un terme à leurs compromis secrets et à leur soutien au régime de la RII. Dans ce cas, la population iranienne sera capable de renverser le régime réactionnaire iranien.

Organisation of Iranian People's Fedaii Guerillas

A.C.P
Postfach 12 02 06
60115 Frankfurt am Main
Germany

Fax:
00-49-221-170 490 21
E-Mail: organisation@iranian-fedaii.de
Web Site: http://www.iranian-fedaii.de