Vive le vingt-huitième anniversaire de l’insurrection de février 1979 et du trente-sixième anniversaire de l’épopée de Siahkal (jour de la fondation de l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran)


Chers Compatriotes Combattants,

Il y a 36 ans, les Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran ont attaqué héroïquement le poste de garde de la gendarmerie de Siahkal (commune située dans la région forestière du nord de l'Iran – ndt). La lutte antagoniste qui a commencé ces années-là par les fedayins du peuple contre la dynastie de Pahlavie, le 11 février 1979 a abouti à la chute de ce régime dictatorial et absolutiste.

Bien que l’autorité despotique du régime Pahlavie ait été renversée par les forces révolutionnaires et populaires, mais à cause du manque d’organisation adéquate et du manque d’expérience des combattants, un nouveau régime plus despotique que le précédent est arrivé au pouvoir. Il est évident qu’au cours des 28 dernières années, la pression économique et la férocité de la dictature religieuse de la République Islamique d’Iran (RII) a accru de jour en jour. À l’heure actuelle, bien que le régime se trouve dans une position de plus en plus instable, mais malgré cela, il a encore la population sous son joug. Dans la situation actuelle, apporter une réponse à la question « que faire » est à l’ordre du jour pour les révolutionnaires et pour tous les combattants. Heureusement que les révolutionnaires ne sont pas seuls dans cette démarche. Aujourd’hui, la population iranienne entière avec plein de colère et de mépris à l’égard du régime clérical au pouvoir est en mouvement. Ainsi, en choisissant la bonne solution, elle prendra la meilleure initiative pour mettre fin au pouvoir dictatorial.

Ces dernières années, suite à la politique répressive sanglante dans le pays et les ambitions et les interventions du régime dans la région, les responsables de l’état islamique croient qu’ils possèdent une autorité nouvelle et un pouvoir efficace. Les récentes ambitions des décideurs du régime de la RII suscitent l’inquiétude et la crainte auprès de la plupart des pays de la région et dans le monde. Aujourd’hui, ces pays prennent des mesures nécessaires pour se protéger. Entre-temps, les grandes puissances industrielles et principalement l’impérialisme US tente consciencieusement de mettre en relief les débilités des décideurs du régime auprès de l’opinion publique internationale (comme les incapacités politiques et les provocations des dirigeants) afin d’inventer le prétexte nécessaire pour préparer une grande attaque militaire contre l’Iran.

Le régime de la RII doit être renversé par l’intervention directe et la participation active de la population. Mais aujourd’hui, des pressions internationales sous l’égide américaine et israélienne ont atteint un tel niveau que les politiques mondiales ont pris un rôle déterminant dans la question de survie du régime de la RII. Afin d’inventer le prétexte nécessaire pour ses attaques aériennes contre les installations nucléaires et d’autres complexes industriels iraniens, l’Amérique présente le régime de la RI plus fort et important qu’il ne l'est en réalité. Peut-être certains considèrent que cette sorte de propagande et d’exagérations à propos du danger de la RI aident à la chute de ce régime. Supposons que cette analyse soit exacte. Même dans ce cas-ci, il n’est pas dans l’intérêt de notre population que ce régime soit renversé par une puissance étrangère. Prenons l’exemple irakien. Après la chute du régime de Saddam Hussein, la situation de ce pays par rapport au passé est de plus en plus aggravée. Ainsi, toute intervention militaire américaine sous n’importe quel prétexte est contraire aux intérêts de la population iranienne et elle doit être condamnée. L’attaque militaire que l’Amérique est en train de préparer ne se limitera pas au régime de la RI et à ses dirigeants. La population iranienne et plus précisément les couches moyennes et laborieuses de la société subiront le poids lourd de cette agression.

Au cours des dernières années, à plusieurs reprises, nous avons déclaré que si les grandes puissances sont vraiment contre le régime dictatorial religieux iranien, il faut qu’elles arrêtent de soutenir ce régime. Il faut qu’elles mettent un terme aux participations de ce régime dans les réunions internationales. Il faut qu’elles laissent l’opposition iranienne libre afin qu’elle puisse bénéficier de son droit légitime de lutter pour le renversement de ce régime. Il faut qu’elles arrêtent de conclure des accords et des contrats économiques avec le régime au pouvoir en Iran. Il faut qu’elles mettent un terme à la politique du transfert de la technologie militaire avancée vers le régime clérical, etc, etc.

Chers Compatriotes Combattants,

Au cours des dernières années, grâce à l’augmentation du prix de pétrole sur le marché international, notre pays a récolté des dizaines de milliards de plus qu’il était prévu dans le budget. Toutes ces sommes ont été sacrifiées pour réaliser les ambitions du régime dans les pays arabes et pour les mouvements réactionnaires dans le monde. Soyez certains que l’augmentation des revenus de ce régime n’aura aucune conséquence dans votre vie quotidienne et dans votre situation économique. Les sommes récoltées par la vente du pétrole sont gaspillées pour soutenir les mouvements réactionnaires pendant que dans la plupart des usines du pays, les ouvriers sont privés de leurs salaires mensuels. Aujourd’hui, dans certaines usines, les ouvriers reçoivent leurs modestes salaires avec un retard de dix mois.

L’étendue de l’ignorance et la profondeur des pensées réactionnaires et rétrogrades du régime iranien est inimaginable. Pour renverser ce régime, il faut s’unir. Il faut résister face à toutes sortes d’agressions impérialistes et multiplier les efforts et les sacrifices pour l’instauration d’un système démocratique.


À bas le régime de la république islamique d’Iran
Vive la république démocratique populaire
Vive la mémoire des camarades martyres de l’insurrection de février 1979 et de Siahkal
Vive le socialisme

Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran
08 Février 2007

Organisation of Iranian People's Fedaii Guerillas

A.C.P
Postfach 12 02 06
60115 Frankfurt am Main
Germany

Fax:
00-49-221-170 490 21
E-Mail: organisation@iranian-fedaii.de
Web Site: http://www.iranian-fedaii.de