L’extradition de quatre membres d’Al-Qaeda par la république islamique d’Iran à la France

Vers fin Février – début Mars 2002, quatre membres de l’organisation Al-Qaeda ont été extradés par le régime de la RII au gouvernement français. A l’époque de l’extradition, la presse française a seulement parlé de l’extradition de quelques femmes françaises qui étaient mariées avec des arabes membres d’Al-Qaeda. Les responsables du régime iranien aussi n’ont jamais voulu prendre position à ce propos. A la même période, les autorités américaines ont plusieurs fois insisté afin que le régime iranien leur extrade les forces d’Al-Qaeda. D’après des informations de sources sûrs, vers la fin du mois de Février et début Mars, le régime iranien a décidé d’extrader clandestinement 4 membres d’Al-Qaeda vers la France. Ces personnes étaient des hommes. Au début, ces 4 personnes qui portaient des menottes et qui étaient surveillées par quelques équipes des services des renseignements (SAWAMA), ont été dirigés vers la salle n°2 de l’aéroport de Téhéran (Mehrabad). Ces hommes ont été ensuite installés dans une pièce spéciale de la salle n°2. A ce moment là, une équipe des forces spéciales composée de 3 personnes s’est joint aux agents des renseignements. Pendant le transfert de ces 4 personnes vers l’avion, quelques membres du service des renseignements ont quitté la salle.

Une fois dans l’avion, les agents de la SAWAMA ont attaché les mains de 4 prisonniers aux sièges de l’appareil. Quelques membres de la SAWAMA ont accompagné les membres d’Al-Qaeda jusqu’à la France et après quelques jours de séjour, ils sont rentré en Iran. Il n’est pas encore évident que l’extradition de ces 4 personnes s’est fait suite à un compromis du régime iranien avec les Etats-Unis ou simplement le clergé iranien a remis 4 membres d’Al-Qaeda aux mains des français afin que ce dernier fasse sa transaction avec les américains. Sauf les responsables du régime qui sont rentrés à la fin de l’opération de l’extradition à l’aéroport, personne parmi les membres de la SAWAMA n’était au courant de la destination finale du vol. Compte tenu les négociations ultérieures de la RI avec les autorités américaines à Chypre, il n’est pas impossible que l’extradition de ces 4 personnes soit un geste de bonne conduite et de bonne volonté à l’égard des Américains. Concernant l’intervention et le rôle du gouvernement français, il faut préciser que depuis l’époque de Madeleine Albright (Ex-ministre des affaires étrangères américaines), la France s’est engagée à mettre ses informations et ses sources concernant l’Iran, à la disposition des Américains. En contre-partie, les Etats-Unis renonceraient au boycott de la compagnie pétrolière française, Total. Ce compromis franco-américaine est très apprécié par le gouvernement et les monopoles américaines.

L’article paru dans le mensuel « Kar » n° 228 (Avril 2002), l’organe de l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran.


Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran
A.C.P
Postfach 120206
60115 Frankfurt am Main
Germany

Fax: 00-49-221-170 490 21
E-Mail: organisation@iranian-fedaii.de
Web Site: http://www.iranian-fedaii.de